• 21265 visits
  • 4 articles
  • 3238 hearts
  • 12192 comments

Informations 02/04/2011

!
!
15/04/2013

Est oui, c'est bien moi, Amuna-chan. Je ne suis pas morte ! ( Heureusement )
Je voulais simplement vous dire que le simple fait de ne rien poster me manque énormément, tout comme vos avis sur mes écrits.
Alors, j'ai pris une grande décision, je ne vais pas finir les fictions que j'ai commencée car je n'ai plus la force de les écrire et je suis à courts d'idée pour celles-ci. Mais j'en ai de nouvelles pour d'autres fictions.
Malheureusement, je ne vais pas la faire toute seule, j'aimerais bien faire une collaboration avec 1 ou 2 personnes maximum.
J'en ai déjà fais une, mais ça n'a pas marché.. Alors, il me faudrait 2 volontaires, qui si possible, sache BIEN écrire avec le moins de fautes d'orthographe et qui soit disponible assez souvent. Moi je peux me connecter tous les jours..
Merci de me répondre si ça intéresse quelqu'un. :)


Sinon c'est la fin de Amuna-Chan.. Ou pas  ;)



 
Amuna-Chan 

Tags : Bienvenue

Un magnifique cadeau d'anniversaire 23/04/2011

 
Montage made by  ShuShu-x                                                                                              Correction de mon histoire fait pars : Une amie à moi ^^
Voila mon Two-Shot en espèrent qu'il vous plaira :)
Bonne lecture
.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Partie 1
.
.
En ce jour du Mardi 7 Juillet , une jeune fille d'environ 17 ans fête son anniversaire . C'est un événement important , c'est l'occasion de faire une fête en famille , de rendre la personne concernée joyeuse sauf que là ce n'est pas le cas . Au lieu d'être chez elle avec sa famille , la jeune adolescente dont le prénom est Kilari se trouve assise et adossée contre un mur dans un ruelle inconnue à ses yeux . Ses jambe sont repliés contre sa poitrine , la tête sur ses genoux pleurant de toutes ses larmes . Pourquoi est-elle dans cet état ? Pour cause , il y a quelques heures de cela elle s'est disputée avec ses parents . Comme cadeau d'anniversaire , ils lui ont annoncée qu'à la rentrée prochaine elle partirai dans une pension qui se situe non pas au Japon mais en France . C'est loin de chez elle étant donné qu'elle se trouve actuellement à Tokyo . Partir dans cette pension signifie quitter ses amis et l'homme qu'elle aime pour ensuite ne jamais les revoir , cela est impossible pour la jeune fille . Ses parents peuvent toujours attendre désespérément que Kilari rentre chez elle pour s'excuser d'être partie comme ça . Non , elle vient de décider de ne pas y retourner , si c'était pour entendre ses parents lui crier dessus , ce n'était pas la peine . Les heures passèrent , elle décida de regarder sa montre qui indiquer 2h17 du matin . Se rendant compte du temps qu'elle a passé dehors , elle décida de trouver un endroit où se reposer . Peut-être un hôtel ... non elle ne pouvait pas car son porte-monnaie est dans sa chambre , sur son bureau . Toujours en marchant elle se demanda où elle allait dormir . A force de marcher , une douleur très désagréable lui prit au niveau de ses cuisses et de ses mollets , la fatigue commençait a se manifester , mais vu qu'elle ne sait pas ou elle est, Kilari continua de marcher .
.
Dans la rue où elle se trouve actuellement , il n'y a que très peux de lumière , juste quelques lampadaires et les rayons de la lune blanchâtre qui éclairent le sol . Mais cela suffisait amplement pour apercevoir au loin la silhouette d'une personne se rapprocher d'elle petit-à-petit . Peut être un dealer ou quelque chose dans le même genre , car souvent ceux qui traînent à des heures pareilles sont soit des personnes sortant de boîte complètement shootées, bourrées et tout ce qui va avec . Son c½ur se mit à battre très fort , la peur envahissait le corps la jeune fille . Peu-à-peux , la silhouette se rapprocha , et d'un coup s'arrêta sous la lumière d'un des lampadaire . Maintenant , Kilari pu voir le visage de la personne , dès qu'elle le vit , sa peur disparut pour laisser place à des sentiments  de joie et de soulagement . Cette personne n'est autre que le garçon dont elle est follement et secrètement amoureuse . Il est grand , mince , brun , ses yeux sont de couleur vermeille .  Kilari le reconnaîtrai entre mille tellement elle en est amoureuse . Cela fait 3 ans que son amour ne cesse d'augmenter de jour en jour . Il a toujours été là pour elle. Il lui a même dit , un jour , dans un parc qu'il ne la laisserait jamais tombée .
.
Hiroto , oui c'est le prénom de ce jeune adolescent , très protecteur et d'un naturel jaloux de tous garçons s'approchant trop près de Kilari . Elle se demande ce qu'il peut bien faire là , à un heure pareil . Le jeune homme leva la tête et son regard se portas directement sur celui de la jeune fille et la regarda une bonne minute sans bouger , puis s'avança petit-à-petit vers elle . Kilari versa quelques larmes car , elle se rappela de ce qui c'était passé quelques heures avant avec ses parents . Quand Hiroto vit les larmes de Kilari , il s'empressa de courir vers elle , et de la prendre dans ses bras . Elle ne savais pas comment réagir , mais elle était tellement contente ,  cela fessait longtemps qu'elle ne l'avait pas vu , au moins 1 semaine . Pour cause , il a appris ,
il y a à peine 3 mois que ses jours étaient a présent comptés , une grave maladie allait l'emporter au paradis . Pendant une semaine , Hiroto devait refaire des tests , voila pourquoi il était absent . Kilari pleure tous les soirs depuis quelle a appris cette nouvelle . Hiroto lui avait l'air plutôt content , car là , maintenant il se trouve avec la fille la plus importante à ses yeux . Par contre , il ne sait pas pourquoi elle pleure .

" Kilari , que se passe t-il ? "

Bien sur la jeune fille ne répondit pas , elle est bien trop occupée à penser à plusieurs choses . Soudain Hiroto sentit Kilari devenir plus lourde . En effet , elle vient de s'endormir dans les bras du garçon qu'elle aime . Hiroto passa un bras sous ses genoux, le second sous ses omoplates , de façon à porter Kilari comme une princesse . Après avoir marché dix minutes , et avoir monter une quinzaine marches , il arriva enfin chez lui . Il alla dans sa chambre pou poser Kilari sur son lit . Il la regarda avec tendresse . Avec beaucoup ...... d'amour , il s'approcha et colla délicatement ses lèvres sur celles de la jeune fille encore endormie . Après quelques seconde , il se retira , couvrit Kilari et alla dans le salon regarder la télé . Il aurait voulu rester d'avantage avec elle , mais il avait peur de la ré-embrasser sans qu'elle le sache , ni même avec son accord . Quelques minutes plus tard , Hiroto s'endormit après avoir réfléchi pourquoi Kilari pleurait quelques heures auparavant .

Kilari , vient tout juste de se réveiller , à cause des rayons du soleil passant au travers des vitres . Se demandant où elle peut bien se trouver , elle se leva et se dirigea vers une des commode de la chambre . Sur cette commode se trouvait un cadre en forme de c½ur avec une photo d'elle et d'Hiroto . Un sourire apparût au coin de ses lèvres , Kilari savait à présent où elle se trouvait . Après quelque minute à contempler la photo , un bruit bizarre sortit de son ventre . En effet l'adolescente commençait a avoir faim . Kilari sortie de la chambre et se dirigea vers le salon . Sur le canapé , elle vit Hiroto encore endormi , elle s'approcha de lui et colla timidement et avec hésitation ses lèvres sur celle du garçon . Surpris par ce geste, Hiroto qui ne dormait pas vraiment ouvrit les yeux et vit Kilari l'embrasser . Après quelques secondes , elle stoppa le baiser . Quand elle vit Hiroto avec les yeux ouverts , un couleur rougeâtre colora ses joues . Elle en avait presque honte d'embrasser l'homme qu'elle aime , alors que lui n'a peut-être pas de sentiments pour elle . Gênée par ce qu'elle venait de faire , Kilari commença à partir en direction de la salle de bain mais une main la tira , et elle se retrouva dans les bras de Hiroto . Kilari a la tête posée sur son torse . Elle entend son c½ur battre très vite , comme si il venait de courir le marathon . Ne sachant pas quoi faire , elle passa ses mains dans le dos de Hiroto . Lui , il prit le visage de Kilari et le releva pour qu'ils se regardent dans les yeux .

" Ce baiser veut dire quelque chose ? "
" Hum......... "
" Pourquoi à chaque fois que je te pose une question tu ne me réponds pas ? "
" Je ne sais pas ..... "
" Alors , répond à ma première question . Si tu n'arrives pas a t'exprimer par le langage montre le moi . "

Kilari , ne sachant pas trop quoi dire préféra s'exprimer par un geste . Elle se rapprocha de Hiroto et posa délicatement ses lèvres sur celles du jeune homme . Hiroto fut surpris mais en même temps content , il posa une de ses mains sur la joue de Kilari et l'autre au niveau de ses hanches . Ce baiser au début timide devient vite passionné . Au bout d'un moment , ils se séparèrent . Hiroto était tellement content de ce que venait de faire Kilari . Cela fait un moment qu'il en avait envi . Ils se regardèrent dans les yeux . Chacun avait un regard joyeux .

" Je t'aime Kilari , et ça depuis le premier jour où je t'ai rencontré . "
" Je t'aime aussi , depuis longtemps . "

Hiroto était plus que content d'entendre cette dernière phrase prononcée par la fille qui compte le plus pour lui . Il la regarda dans les yeux quand soudain , il se souvenut qu'il n'avait pas encore pu donner son cadeau d'anniversaire à Kilari . Il se leva et partit dans sa chambre sans dire un mot . Kilari ne comprit pas pourquoi mais préféra attendre sur le canapé . Dix minutes plus tard il revient avec une feuille et une petite boîte . Il s'installa a côté de Kilari et lui tendit la petite boite .

" Joyeux anniversaire , ma chérie . Désolé de ne pas avoir pu te le donner avant . "
" Merci et t'en fais pas ce n'est pas grave . "

Kilari ouvrit la boîte . Elle ne bougea plus car elle n'en revenait pas de ce qui se trouvait dans la boîte . Hiroto la regarda et un sourire apparut sur ses lèvres . Dans la boîte se trouvait un bracelet , en argent ou plutôt une gourmette avec inscrit sur la plaque , le prénom de la jeune fille . Kilari sortit le bracelet et le regarda attentivement . Hiroto prit le bijoux et le retourna de façon à ce que Kilari puisse lire une autre gravure de l'autre côté du bracelet . " Je t'aime , et ça c'est pour la vie , Hiroto " . Une larme coula le long de la joue de Kilari tellement elle est contente . Mais Hiroto n'avait pas fini de la faire pleurer de joie . Il lui tendit un papier , elle le prit en main et le lit attentivement . Deux minutes plus tard , Kilari regarda Hiroto avec un grand sourire aux lèvres . La seule phrase qu'elle a retenu de ce papier c'est " M.Kazama Hiroto , n'est plus malade . La maladie a complètement disparue , nous ne savons pas comment c'est arrivé " . Kilari sauta dans les bras de Hiroto , en pleurant , mais pas de tristesse , de joie . Elle est tellement heureuse que Hiroto ne soit plus malade . Hiroto lui même est  super heureux de ne plus être malade , car il ne savait pas quand la maladie allait l'emporter au paradis . Mais maintenant c'est du passé , et il faut oublier . Hiroto enroula ses bras autour de la taille de Kilari , et l'allongea sur lui pour ensuite l'embrasser passionnément  . Au bout de quelques secondes leurs lèvres se séparèrent et Kilari posa sa tête sur le torse de Hiroto . Hiroto ne savait toujours pas pourquoi Kilari pleurait dans la rues cette nuit , comme elle ne lui avais pas répondu la première fois , il lui reposa .

" Kilari , tu ne m'as toujours pas dit pourquoi tu pleurais cette nuit ... "
" Bon puisque tu insistes je vais te le dire .... Alors voila ... "

Elle lui expliqua tout , depuis le début . Hiroto comprit tout de suite pourquoi elle était dans cet état . Mais aussi pourquoi elle ne voulait plus aller chez elle . Après avoir fini d'écouter Kilari , il réfléchissait à comment aider sa chérie . Il trouva plein d'idées mais qu'une seule n'était envisageable .

 " Kilari est-ce que tu veux vivre avec moi dans cette appartement  ? "

Kilari ne savait pas quoi répondre , elle pensait a ses parents . Certes elle ne voulait pas rentré chez elle mais elle ne voulait pas déranger Hiroto même si il sont ensemble à présent . Elle se dit qu'elle serait un fardeau pour lui et puis pas sûr que ses parents acceptent . Mais d'un côté elle vivrai  avec l'homme qu'elle aime et ne quitterait pas ses amis .
.
" Je ne sait pas ..... "
" Si tu ne veux pas c'est pas grave , mais je fait ça pour t'aider . "
" Oui je sais mais c'est pas sûr que mes parents veuillent . "
" Je peux leur demander si tu veut ....  "
" Non ça ira je vais les appeler moi-même "
" Ok si tu veux "

Kilari se leva , prit son portable en main , composa le numéro de chez ses parents et dirigea son portable vers son oreille droite . Après avoir attendu 5 secondes , quelqu'un décrocha . C'est sa mère qui répondit .

" Allo maman ..... "
" Kilari ....! Mais où es-tu ? Je suis inquiète , ton père aussi . Rentre à la maison tout de suite ! "
" Non ! "
" Comment ça non ......  Tu vas rentrer tout de suite sans discuter  ! "
" Je t'ai dit non .... "
" Et pourquoi ? "
" Parce que je ne veut pas aller dans cette pension à la rentrée . Si c'est pour être séparée de mes amis , non merci . "
" Alors c'est pour ça que tu es partie .. Mais de toutes manières tu es obligée d'y aller . Tant que tu vivras avec moi et ton père , tu seras obligée de faire ce qu'on te dit "
" Et bien ce n'est plus le cas . A partir d'aujourd'hui je ne vis plus avec vous . "
" Et tu vas vivre où ? "
" Chez un ami ..... . "
" J'ai bien entendu UN ami ?! "
" Oui .... Et puis tu n'as pas à t'inquiéter tu le connais très bien . "
" Hum... Hiroto c'est sa ? "
" Oui c'est lui ... "
" Bon ça va si c'est lui , tu peux vivre avec  . "

Kilari n'en revenait pas . Pourquoi sa mère a accepté si facilement  qu'elle vive avec une autre personne ?

" Euh .... C'est vrai ? "
" Oui ... "
" Mais pourquoi tu as accepté si facilement ? "
" Tu n'es pas contente que je t'ai dit oui ? "
" Si si mais ça fait bizarre que tu es acceptée sans broncher . "
" Je sais , mais je vais t'expliquer pourquoi . "
" Ok . "
 .
Partie 2  ( Qui n'est pas aussi bien que la partie 1 désoler  . )
.
Kilari allai enfin savoir pourquoi ses parents voulaient l'envoyer dans une pension en France . Elle entendit sa mère prendre une grande inspiration et commença a parler .
.
" Voila , ton père a été muté en France pour son travail . Nous partons dans une semaine . J'ai parlé avec ton père et nous ne voulons pas que tu arrêtes tes études dans le lycée où tu es actuellement . Nous voulions t'acheter un appartement pour que tu restes à Tokyo mais après réflexion on a pensé que tu ne t'en sortirai pas toute seule , alors c'est pour ça que tu dois venir avec nous .  Le lycée le plus proche de notre maison se trouve à 1h45 . Donc pour t'éviter de faire des allés-retours nous t'envoyons dans une pension . Mais là , vu que tu as trouvé où loger et en plus avec quelqu'un pour te surveiller , tu peu rester . "
" Ah ... Ok merci . Mais tu savais que j'ai dix-sept ans maintenant donc je sais me gérer toute seule . Merci pour la confiance "
" J'ai confiance mais rappelle toi , il y a deux semaines , je t'ai laissée seule à la maison . Tu nous as préparés une quiche ou un truc comme ça . Mais comme tu es tête en l'air , tu l'as oubliée dans le four . Si je n'étais pas arrivée à temps , la cuisine serait complètement carbonisée . "
" Eu... Sans commentaires .... "
" Oui ...Si tu veux . Au fait tu viens chercher tes affaires quand ? "
" Je ne sais pas . Mais déjà je viens ce soir pour récupérer tous mes vêtements . Pour le reste , je vois avec Hiroto . "
" Ok . A tout à l'heure . "
" Oui . "
.
Kilari raccrochât et alla s'assoir à côté de Hiroto puis elle posa sa tête sur son épaule
.
" Alors , ils ont dit quoi ? "
" Et bien ils ont accepté que je puisse vivre avec toi "
" Sérieux , mais ils ont donné leur accord  rapidement . "
" Oui , mais elle m'a dit pourquoi . Alors en faite ..... "
.
Kilari expliqua tout à Hiroto . Lui , il est content que Kilari puisse vivre chez lui . Maintenant qu'ils se sont avoués leurs sentiments , ils n'ont plus rien à se cacher . Dès que Kilari eut fini de lui expliquer , Hiroto la prit dans ses bras et l'embrassa tellement il est heureux . ( La suite , on sais ce qu'ils ont fait mais je ne le décris pas ^^ )
Vers dix-sept heures Kilari et Hiroto arrivèrent chez les parents de Kilari pour prendre quelques vêtements . Ils saluèrent les adultes et ils se rendirent a l'étage .
.
" Bon tu veux prendre tous tes vêtement c'est ça ?! "
" Oui si ça ne te gène pas . "
" Non t'inquiètes , bon allé je t'aide comme ça on ira plus vite . "
" Merci mon Hiro chéri . "
.
Kilari embrassa rapidement Hiroto et elle partit chercher quelques valises .  Pendant se temps Hiroto , était figé devant l'armoire ouverte de Kilari .
.
" Bah qu'est-ce que tu fais Hiro ?! "
" C'est tous tes vêtements ? "
" Oui , pourquoi ? "
" Non comme ça ..... "
.
Ils rangèrent le tout dans quatre valises et une heure plus tard , ils descendirent dans le salon , rejoindre les adultes pour parler .
.
" Alors ma chérie , c'est bon vous avez fini de ranger tous tes vêtements ? "
" Oui maman , c'est bon . "
" Bien , euh ton père voudrait parler à Hiroto ...... Entre Hommes . "
" Ok ... Euh papa , fais en sorte qu'il revienne vivant . "
" T'inquiètes pas ma chérie , je veut juste parler de quelques petite choses . "
" Ok . "
.
Pendant que le père de Kilari et Hiroto parlaient , les deux filles étaient en train de parler elles aussi . La mère de Kilari s'inquiète car elle ne va pas voir sa fille pendant un long moment . Mais Kilari lui dit de ne pas s'en faire et que tout va bien se passer car Hiroto est là pour veiller sur elle . Finalement vu qu'elles ne savaient pas quoi faire en attendant que les garçons finissent de parler , elles décidèrent de ranger toutes les affaires de Kilari dans des cartons . Au moins ça sera déjà fait , Kilari n'aurait pas besoin de re-passer chez ses parents . Quelques minutes plus tard les garçons avaient fini et ils allèrent rejoindre Kilari et sa mère devant l'entrée qui elles avaient fini de faire les cartons .  En tout il y a quatre valises et 3 gros cartons . Hiroto regarda Kilari et lui demanda si c'était toutes ses affaires . Bien sur la jeune fille répondit que oui . Comme Kilari et Hiroto sont venus à pied , le père de Kilari proposa de les raccompagner chez eux  , car ils ne pourraient pas tout porter . Ils acceptèrent , chargèrent toutes les valises et tous les cartons puis partirent en direction de chez Kilari et Hiroto . Arrivés à destination , les parents de Kilari les aidèrent à monter toutes les affaires . Une fois ça de fait , Kilari fit plein de bisous et de câlins à ses parents avant qu'ils ne partent . M.Tsukishima remercia Hiroto pour avoir accueilli Kilari chez lui , et il lui dit discrètement dans l'oreille de se rappeler de ce dont ils avaient parler . Après qu'ils soient partis , Kilari et Hiroto allèrent s'allonger sur le lit car ils étaient vraiment fatigués.
.
" Merci  de m'avoir aidée Hiro . "
" De rien , c'est normale . "
" Au fait il t'a dit quoi mon père ? "
" Euh et bien déjà , il m'a remercié de t'avoir accueilli chez moi et ..... "
" Et .... Quoi ?! "
" Euh , il m'a demandé si on était ensemble . Bien sur je lui ai répondu que oui , et d'un coup , il m'a dit que je ne devait pas .... que je ne devais pas te mettre enceinte enfin pas avant d'avoir dépassé vingt-deux ans ..... "
" Ah .... Ok ..... Mais pourquoi il t'a dit ça ......? Certes on est trop jeune pour être parents mais bon ...... "
" Il m'a dit ça pour notre bien mais surtout le tien . Il tient beaucoup à toi , tu es encore sa petite fille chérie . Je pense que c'était pareil pour ton frère quand il avait ton âge . "
" Surement . "
" Et puis je lui ai dit que ce n'est pas dans nos projets . Ensuite on a parlé d'autres choses pas très importantes . Mais il m'a rappelé plusieurs fois que si je ne prenais pas soin de toi et que je ne te rendais pas heureuse j'aurais affaire à lui . "
" Tu vois là , le simple fait que je vive avec toi et que je sois restée à Tokyo me suffi amplement . Je suis déjà heureuse . "
" Oui c'est vrai , mais je vais tout faire pour que tu sois encore plus heureuse . "
" Tu sais quoi ? "
" Non . "
" Je t'aime . "
" Moi aussi je t'aime "
.
Ils s'embrassèrent et ils s'endormirent , Kilari dans les bras d'Hiroto et lui avait une main sur ses hanches et l'autre juste au dessus de sa tête à elle . Les mois passèrent , Kilari a enfin repris les cours , par la même occasion , Hiroto aussi . Elle retrouva tous ses amis . Ils leur avaient beaucoup manqués , surtout  Seiji et Misaki , c'est deux meilleurs amis . Tellement que Kilari est heureuse de ce qui lui est arrivée pendant les vacances d'été , elle leurs raconta tout . Seiji et Misaki sont heureux pour elle mais surtout contents qu'elle n'ait pas quittée Tokyo . Entre Kilari et Hiroto tout va bien . Ils sont toujours ensemble , ils vivent une grande Histoire d'amour , le grand bonheur quoi . Bon c'est pas pour vous mentir , mais Kilari est tombée enceinte , il y a quelques semaines avant la rentré des classes . Heureusement , elle a fait une fausse couche car elle stressait beaucoup , juste à l'idée que son père l'apprenne . En même temps , heureusement car ils ne vont pas être parents à dix-sept ans . Enfin le plus important c'est , qu'entre Kilari et Hiroto tout aille pour le mieux .
.
Dix ans plus tard :
.
" Hiro , tu peux t'occuper du repas , il faut que j'écrive une lettre à mes parents . Ça fait longtemps que je ne les ai pas vu . S'il te plait , mon chéri . "
" Oui pas de problème . "
" Merci . "
.
Kilari embrassa Hiroto puis partit dans son bureau . Elle prit une feuille , puis un stylo et commença à écrire a ses parents .
.
.
 "
      Le 29 décembre 20xx .
.
Bonjour maman , salut papa ,
.
J'espère que vous allez bien . Nous ça va très bien . Nous sommes un peu déçus que vous n'aillez pas pu assister à notre mariage , il y a deux semaines . Mais je comprends , vous êtes loin de Tokyo . Merci de nous avoir envoyé de l'argent . Aujourd'hui , les jumelles ont eu quatre ans . Ça va très vite . J'aimerai pouvoir vous les présenter , enfin pour qu'elles connaissent leurs grands-parents maternels . Avec Hiroto on en a discuté et nous viendrons vous voirs normalement pour les vacances de février . Encore deux petits mois à attendre . Au fait , j'attends un bébé , ça fait déjà huit mois . C'est un garçon . Il est prévu entre le 12 et 18 Janvier , j'ai hâte qu'il arrive . Hiroto a déjà fini la chambre . Il est content car , ça ne sera plus le seul garçon . Je voulais encore vous remercier d'avoir accepté de me laisser vivre avec Hiroto,  il y a dix ans . Car maintenant , je suis encore plus heureuse qu'avant . On a construit une petite famille et ça me suffit juste pour être heureuse . C'est grâce à vous . Bon j'espère que les deux mois vont vite passer . On vous fait plein de gros bisous .
.
Hiroto , Kilari , Mina , Yami et bientôt Mao  "
.
" Maman . " 
" Oui que se passe-t-il les filles ? "
" Papa nous za dit que tu fessai z'une lettre pour papi z'et mamie . "
" Oui c'est vrai . "
" Ze pourrai la poster ? "
" Non , z'est moi . "
" Non . "
" Zi . "
" Non . "
" Zi . "
" Ze te dit non ! "
" Et bah moi ze te dit ZI . "
" Et les filles calmez-vous . Vous la posterez toutes les deux d'accord ?! "
" Oui papa . "
" Maintenant allez mettre votre veste qui sont sur le canapé . Maman et moi on arrive . "
" Ok . "
" Tu sais quoi , elles me font penser à deux personnes quand elles se disputent comme ça . " ( On se demande qui ;-D )
" A moi aussi . Plus elles grandissent , plus elles te ressemblent , Kila . "
" Hum mais elles te ressemblent aussi mon chéri ."
" Oui , c'est vrai . "
" Bon on y va , les filles doivent être impatientes d'arriver à leur petite fête d'anniversaire "
" Oui . Je suis content d'être avec toi , mais surtout d'avoir construit une famille ensemble . Je ne pouvais pas rêver mieux . Je t'aime ma chérie . "
" Je t'aime aussi . "
.
Kilari et Hiroto s'embrassèrent puis , partirent rejoindre leur deux petite filles pour fêter leur anniversaires . Quelques semaines plus tard , Kilari donna naissance à un petit garçon nommé Mao . Déjà là , ils étaient très heureux mais maintenant encore plus . Tout ça c'est en partis grâce au parents de Kilari .
.
                                                                                      FIN
 .
WWWWWWWWWWWWWWEt voila mon Two-Shot est terminer j'espère qu'il a plus .
WWWWWWWLâcher vos impressions SVP sa m'aidera peut être a amélioré mais autre histoires :D
WWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWMerci d'avoir lu
.
.
 

Tags : Un magnifique cadeau d'anniversaire

OS: Lettre d'adieu 08/07/2011



 
 
Pourquoi es-tu partie ? Pourquoi m'as-tu abandonné ? Chaque jour je pense a toi , chaque jour ton visage hante mes pensés , mais malheureusement je ne peux plus le voir en face de moi , te toucher ou encore embrasser tes lèvres si douces et si tentantes , voir tes yeux bleus qui s'illuminent quand tu étais d'humeur très joyeuse , tout ça me manque énormément .  Je me rappelle encore le jour où l'on s'est rencontrés , c'était un vendredi soir,  dans le bar juste à coté de notre appartement . Je venais juste d'y entrer et comme à mon habitude , je me suis directement dirigé vers le barman pour commander un verre de Pastis . Le barman remarqua que je n'étais pas vraiment en forme , il me demanda pourquoi . Par pur politesse , je lui répondis qu'en effet , je n'étais pas en forme . Pour cause mon ex-copine venait de rompre et au boulot il y avait pleins de problèmes . Il me dit que je n'étais pas le seul à déprimer , car une jeune fille était déjà là depuis plusieurs heures et elle n'arrêtait pas de commander des verres . Il tendit son doigt vers la fille en question , je me retourna donc . Tu étais assise à une table , seule , en train de boire . Je ne me rappelle plus exactement du nombre de verres qui étaient devant toi , mais je peux te dire qu'il y en avait pas mal . Te voir comme ça me fit mal au c½ur,  alors je me suis rapproché de toi , et je t'ai demandé si tu allais bien . Tu m'as répondu que non car , il y a plusieurs mois , environ quatre , tu as rencontré un garçon . Tu croyais que c'était l'homme de ta vie , qu'il était parfait pour toi . Mais , finalement au fil des mois , il a commencé à te frapper , à te traiter comme un chien , et bien plus . Tu m'as même avoué qu'il avait faillit te violer mais il n'a pas pu car tu t'es enfuie de chez lui juste après lui avoir donner un gros coup de pied dans l'entre-jambe . Sur le coup , j'ai rigolé un peu , mais je ne voulais pas que tu crois que je me moquais de toi alors je me suis retenu du mieux que je pouvais . Finalement on a fait connaissance , on s'est échangé nos numéros de portable, je me sentais si bien avec toi que j'oubliais ce qui venait de m'arriver.

Au bout de plusieurs verres , tu as commencé à être vraiment mal je pense que tu ne supportais pas l'alcool , alors je me suis levé , payé le barman puis je t'ai porté jusqu'à la sortie . Je t'ai demandé où tu habitais , mais comme tu étais à moitié bourrée tu ne m'as pas répondu . Alors je n'avais pas d'autre choix que de t'emmener dans mon appartement . Je peux te dire que je n'étais pas très fier de moi , de te ramener chez moi alors que je ne te connaissait que depuis quelques heures seulement mais je n'allais pas te laisser dans la rue en pleine nuit . Quand j'eus passé le pallier et refermé la porte derrière moi , je me dirigea dans la chambre d'amis pour te déposer sur le lit . Juste après avoir fait ça , je partis moi aussi me coucher .
 
Les semaines passèrent les mois aussi , nous avons gardé contact et aussi nous nous somme revus plusieurs fois . Je commençais à vraiment te connaître et à t'apprécier . J'avais jamais connu une fille si talentueuse , si joyeuse et si souriante que toi . Nous sommes rapidement devenus inséparables , quand on était ensemble , les gens qui nous voyaient ce demandaient si on avaient pas quinze ans . Mais ça m'était égal , du moment que j'étais avec toi et que je te rendais heureuse , le regard des autres ne me gênait pas . J'ai beaucoup aimé notre sortie au parc du Lac . Tu étais si heureuse , car la nature tu adores alors j'ai eu une bonne idée de t'emmener là-bas . Avant qu'on reparte du parc , on s'est allongés dans l'herbe l'un à coté de l'autre et nous avons regardé le ciel bleu sans nuage . On a parlé pendant plusieurs minutes , et comme on ne s'y attendait pas , on s'est embrassés pour la première fois . J'étais tellement content . Ça faisait un moment que je ressentais quelque chose pour toi , mais je n'osais pas te le dire , peur que tu le prennes mal et que tu me rejettes . Mais surtout peur que notre relation ne soit plus pareille . Finalement non , ça ne s'est pas passé comme ça . On c'est encore plus aimé . Même que quelques mois plus tard nous avons emménagé ensemble . Par contre juste avant ça , on s'est promis de ne jamais se quitter quoi qu'il arrive . Nous étions tellement heureux , qu'on oublia tous nos problèmes passés , toutes nos souffrances . Je t'ai présenté à mes parents quelques temps plus tard . Ils étaient très enchantés  de te rencontrer , ils te trouvaient parfaite pour moi . En gros ils t'adoraient . Heureusement d'ailleurs sinon , je ne sais pas si ils auraient été d'accord pour te revoir une seconde fois . A la fin du repas, quand tu étais partie au toilette je crois , ils m'ont demandé à quand le mariage . Bien sûr j'étais gêné , je n'avais jamais pensé à ça . Mais regarde , deux mois plus tard je t'ai demandé de m'épouser et à mon plus grand bonheur , tu as dit oui . Ce jour là c'était le meilleur de toute ma vie . Je m'en rappellerais toujours , surtout la date de notre mariage : Le 23 Juillet 2006 .
 
Nous avons passé quatre ans de bonheur ensemble , ça aurait pu être plus mais malheureusement , tu as appris que tu avais une tumeur au cerveau et qu'il ne te restait plus longtemps à vivre . Quand tu m'as annoncé cette mauvaise nouvelle , mon c½ur s'est brisé en mille morceaux . Comment ne pas pleurer à une annonce comme celle-ci surtout si ça touche une personne qui est très importante pour vous ?Comment ? La réponse est simple , on ne peux pas s'empêcher de verser un torrent de larmes . Je t'ai alors pris dans mes bras , embrassé plusieurs fois et je t'ai dit qu'on allait trouver les meilleurs médecins pour te soigner . Pour toi , j'ai vendu , mon entreprise et ma moto . Mais malheureusement ça n'a pas suffit , le traitement était beaucoup trop cher et puis il ne marchait pas . Tu nous a quitté un an plus tard . Ce jour là , je ne suis pas sorti de l'appartement , je ne voulais voir personne . Je pleurais beaucoup , c'est normal après avoir perdu l'amour de ma vie . Une partie de moi est morte ce jour là . Ça fait bientôt trois mois que je vis sans toi . Mais je n'ai pas réussi à tourner la page . J'ai pris une grande décision . On va bientôt se retrouver dans quelques heures seulement alors attend moi . J'arrive mon amour !
Ma Kilari ....
 
~ Hiroto ~
.
.
Le lendemain , tout le monde ne parlait que de la une des journaux .
.
.
" Un Homme de vingt-neuf ans à était retrouvé par sa mère , mort dans sa salle
de bain . Nous ne savons pas encore comment mais , nous avons retrouvé une lettre
d'adieu sur son bureau . Apparemment cette lettre s'adressait à sa femme qui est
décédée il y a plus d' un an . "
.
.
-------------------------------------------------------------------------------------
.
.
Salut les filles , alors comment avez-vous trouver cette OS ?
Perso je n'en suis pas très fière mais bon si il vous à plu c'est le principal .
J'ai eu cette idée je ne sais pas comment , elle m'est venue comme ça .
Ce ne seras pas le seul OS il y en aura plusieurs :D
Désolée pour les fautes d'orthographe mais je cherche quelqu'un pour me corriger .
Bisous .
~ Amuna-Chan ~

Tags : Lettre d'adieu

Un amour interdit 13/05/2011

Je me présente, je m'appelle Kilari Kazama. J'ai dix-sept ans depuis un moment déjà et je commence ma terminal au lycée de Romans. Beaucoup de personnes disent que je suis jolie et parfaite, même si au début de la part de certaines personnes j'avais souvent des réflexions du genre  ~ Arrête de faire ta belle ~ ou encore ~ Tu te la pète trop ~, mais c'est totalement faux. Au fil des mois, les habitants de Romans se sont rendu compte de leurs erreurs alors depuis quelques temps, je ne reçois plus aucune critique ni quoi que ce soit. À vrai dire, la ville n'est pas bien grande une fois qu'on la connait comme sa poche et les étudiants finissent par se connaître rapidement, alors on laisse de côté racontars et rumeurs pour des choses bien plus sérieuses que de s'abaisser à cela.
.
Côté famille, j'ai deux merveilleux parents, qui se sont toujours bien occupés de moi depuis ma naissance. Bien sûr,  je ne suis pas fille unique j'ai un grand-frère, Hiroto, plus âgé de cinq ans. Tous les deux, on s'est toujours bien entendus et les disputes se faisaient rares même encore maintenant, nous sommes inséparables ou presque.  Mon frère je l'adore, peut être un peu trop  Cela fait maintenant un an qu'il vit dans un appartement au centre-ville et je l'ai suivis. Avant que j'aille vivre avec mon frère je lui ai bien évidemment demandé son accord. Il a accepté, mais je devais aussi avoir l'accord de mes parents. Au début ils n'ont pas  par peur que je gêne mon frère dans ses études et que je le dérange plus qu'autre chose. Puis après une longue semaine de réflexion  ils m'ont dit que c'était bon. J'étais super heureuse, je ne voulais pas me séparer de lui.
.
Âgé de vingt-deux ans, il est dans le domaine de la cuisine. Il a l'intention de devenir l'un des meilleurs cuisiniers de la région Rhône-Alpes et peut-être de la France. Il a toujours aimé cuisiner depuis qu'il est petit et de ce que je me souvienne. J'ai de la chance d'avoir un frère qui cuisine bien car moi ce n'est pas mon truc. Non moi, je suis plus dans la musique. J'adore chanter  écrire mes propres textes et même composer la mélodie, mais ça, c'est un peu plus dur. J'aimerais plus tard  avoir mon propre studio d'enregistrement et être connue dans le monde entier en tant que membre d'un groupe, c'est mieux que d'être seule. Enfin j'ai encore un an pour y penser, alors pour le moment il vaut mieux que je pense à réussir mon bac. Chose qui ne va pas être facile vu que je n'aime pas trop les cours.
.
En ce moment, je suis devant la porte de notre immeuble enfin, là où nous logeons. C'est assez convivial, on s'y sent bien et la proprio est très sympa.  Certains disent qu'elle ne l'est pas, mais moi je trouve qu'elle est très polie, très gentille. C'est vrai que des fois elle a tendance à être curieuse, mais on lui pardonne. D'ailleurs, je ne manque pas de la saluer alors qu'elle apparait dans l'embrasure de la porte. Je me dirige vers l'ascenseur, appuis sur le bouton et celui-ci, ne tarde pas à ouvrir ses portes de métal. Il ne faut que quelques secondes pour arriver au quatrième étage, appartement 33. Je sors mes clefs de ma poche les enfonce dans la serrure pour ouvrir la porte. Bizarrement, la serrure ne veut pas tourner alors j'abaisse directement la poignet puis la porte s'ouvre. Moi qui pensais que mon frère était encore en cours, je me suis trompée.
.
Quand j'entre dans l'appartement, j'entends de la musique provenant de la chambre de mon frère. Peut-être qu'il est en train de travailler ou il a invité une fille pour passer la soirée avec elle. Souvent, quand il y a sa chaine-hifi en marche, c'est qu'il ne veut pas qu'on le dérange, car il est en pleine action, si vous voyez ce que je veux dire. Ça me dégoûte un peu mais bon il fait comme il veut. Je m'approche de sa chambre et je toque. J'entends à peine, mais il a dit d'entrée. Je m'exécute et je m'approche de lui pour lui faire un bisous sur la joue.
.
~ Bonjour Kilari, ta journée s'est bien passé ? ~ pour une fois, il ne m'engueule pas parce que je suis rentrée dans sa chambre alors qu'il y avait de la musique. ~ Oui ça va et toi ? ~ c'est toujours le même discours ~ ça va aussi ~ oui comme d'habitude. ~ Eu ce soir j'ai invité quelques amis, ça ne te dérange pas j'espère. ~ Encore, mais il en a déjà invité il n'y a même pas deux jours. ~ Non c'est bon, ça ne me dérange pas. ~ Si ça me dérange beaucoup. ~ D'accord merci. Tu m'excuseras, mais je dois terminer un dossier à rendre lundi pour le boulot. ~ oui c'est ça ... ~ Ok, a tout à l'heure. ~
.
Je sortis de sa chambre pour aller dans la mienne et je vais pouvoir y rester tout le weekend. Bien que nous soyons vendredi soir, j'ai tendance à croire que sa bande de potes est bien plus importante que moi et qu'elle restera jusqu'à dimanche. Bref, je jette mon sac sur une chaise pour ensuite m'étaler sur mon lit. Depuis quelque temps, les conversations avec mon frère se font de plus en plus rare, il y a même des jours où l'on ne se parle pas du tout. C'est bizarre, car avant nous étions super proches. Je ne sais pas trop comment cette ambiance entre nous a commencé, c'est venu du jour au lendemain. Avant, nous pouvions passer des heures à discuter de tout et de rien, je pouvais me confier sans soucis à lui parce qu'il était là pour m'écouter, me consoler ou me conseiller sur la meilleure façon d'agir mais, depuis plus rien. Même pour les repas nous mangeons séparément. Je voudrais que notre relation actuelle soit comme avant. Ce n'est pas entièrement de sa faute si nous sommes moins proches, c'est un peu aussi de la mienne.
 .
J'aime mon frère, beaucoup trop même. Oui je suis amoureuse de lui. Ce n'est pas bien je sais, mais personne ne choisit les sentiments qu'il voudrait, ça vient naturellement et c'est ce qui m'est arrivé. J'ai découvert ses sentiments envers mon frère il y a un moment déjà, je dirais un peu après notre emménagement dans cet appartement. Un jour, il a ramené une fille chez nous. Il me la présenté en tant que sa petite amie. J'étais heureuse pour lui, mais je ne savais pas pourquoi j'avais un pincement au c½ur. Ce jour-là, je suis restée dans ma chambre pour réfléchir. Et c'est aussi ce jour-là que je me suis rendu compte que j'étais amoureuse d'Hiroto. Alors, pour ne pas qu'il le sache, je préfère prendre des distances avec lui même si c'est très dur. C'est mon frère qui a commencé à en prendre avec moi je ne sais pas pourquoi. Certes je fais pareil, mais moi c'est pour une bonne raison.
.
J'entends du bruit dans le salon, ses amis doivent être arrivés. Je crois reconnaitre les voies de Seiji, Tom, Mathieu et Andréa. Je l'aie est déjà vue pleins de fois et je m'entends bien avec eux. Je pourrais aller les rejoindre, j'en ai le droit, mais je ne veux pas les déranger. Ils veulent rester entre garçons pour parler de plusieurs choses, c'est normal. Mon frère invite souvent des gens le plus souvent ce sont ses amis de lycée ou alors des filles. Il ne reste jamais avec une fille après avoir couché avec elle, c'est juste pour le plaisir. À force je le connais. Bon je vais au moins aller leur dire bonjour c'est la moindre des choses.
.
J'arrive dans l'encadrement de la porte, je m'apprête a parlé quand j'entends Tom qui demande à mon frère comment s'est passé la nuit avec une certaine Émily. Comme on pouvait si attendre d'eux, ils parlent de filles, sa ne change pas. Je ne laisse pas le temps à mon frère de répondre que je m'approche d'eux pour les saluer. Ils me répondent chaleureusement, mais mon frère n'a pas l'air ravit que je les interrompe, il me regarde avec des yeux noirs et je pus voir un peu de colère. Je lui mime avec mes lèvres sans que les autres le voit un ~ Désolée ~, puis je repars dans ma chambre.
.
Je m'en veux vraiment d'avoir pris mes distances avec lui, si le temps me permettait de revenir en arrière, je ne le ferais sans aucune hésitation mais malheureusement c'est impossible. J'ai essayé de me rattraper en allant lui parler ou lui demander s'il voulait aller au parc avec moi, mais à chaque fois c'était le même discours ~ Désolé j'ai trop de travail. ~ J'ai même essayée d'attirer son attention en laissant des affaires à moi partout dans l'appartement, des vêtements par terre, la vaisselle non faite mais rien. À chaque fois mes vêtements se retrouvaient dans la panière de linge sale, mes affaires sur mon lit ou mon bureau, puis la vaisselle elle ne restait pas très longtemps dans l'évier, mais finissait toujours par être lavée, à la main ou par le lave-vaisselle et remise en place dans le bon placard. Et tout ça, sans me dire la moindre chose, sans me mettre en garde que cela pourrait être la dernière fois qu'il le faisait à ma place, rien. J'ai même envisagé de retourner vivre chez nos parents, eux au moins il ferait attention à moi.
.
Maintenant, Hiroto n'a plus l'air de s'intéresser à moi, sa petite s½ur. Je ne sais pas comment faire pour qu'il me reparle normalement, j'ai tout fait, mais rien n'a marché. J'ai encore un petit espoir qu'il m'aime et je l'espère. Ne sachant pas quoi faire, je décide d'aller prendre une douche. Mes vêtements se retrouvent vite au sol et moi dans la cabine de douche. Je tourne la poignée d'eau chaude et j'attends qu'elle entre en contact avec ma peau. C'est bouillant, j'ai horreur de l'eau chaude, mais ça m'aide à m'apaiser, à faire le vide dans ma tête, j'en avais bien besoin. Une heure plus tard, je sors pour m'enrouler dans une grande serviette puis je retourne dans ma chambre après m'être sécher et habiller. Mon frère m'a vu sortir de salle de bain mais j'espère qu'il n'a pas remarqué mes larmes. Car oui je pleure encore, la douche ne m'a rien fait. J'ai toujours aussi mal au c½ur .
.
~ Kilari, tu vas bien ? ~
.
Oh non mon frère a vu mes larmes. Que dois-je faire ? Je ne veux pas qu'il me voit comme ça .
.
~ Ouvre moi s'il te plaît. ~
.
Oui en entrant dans ma chambre j'ai verrouillé la porte pour ne pas qu'on me dérange. Après un petit silence, il me dit que si à trois je n'ai pas ouvert, il défonce la porte. ~ 1 ~ Le pire c'est qu'il ne plaisante pas. ~ 2, Kilari je te promets je le fais. ~ Il eut le temps de dire trois mais, je m'étais déjà levée pour lui ouvrir avant de me recoucher sur le ventre sur le lit avec toujours mes larmes qui coulent de plus en plus .
.
~ Kilari dis moi ce qui ne va ... ~ Il ne termina pas sa phrase, peut-être parce qu'à ce moment je me suis retournée pour lui faire face. Quand il vit dans l'état que je suis, Hiroto s'approcha de moi et il me pris dans ses bras. Ça m'a tellement manqué de ne plus être contre lui et entourée par ses bras.
~ Répond-moi, je n'aime pas te voir pleurer .~ Pourquoi d'un coup tu t'intéresses à moi. Depuis longtemps j'ai attendu ce moment, celui que tu viennes me parler. Pourquoi aujourd'hui et pas avant ?
~ C'est de ta faute. ~ J'ai peur qu'après ce que je viens de lui dire il se détache de moi et qu'il s'en aille me laissant seule à nouveau, mais non il reste. ~ Comment ça de m'a faute, explique-moi. ~ Oh oui je vais t'expliquer, mais doucement jusqu'à ce que tu comprennes. ~ J'ai besoin de mon frère, mais lui il s'en fiche de moi. À chaque fois que j'essaye d'attirer son attention il ne le remarque pas. Je ne sais plus quoi faire. Je voudrais te détester, mais je n'y arrive pas, c'est trop dur. Je t'aime trop pour ça. Oui je t'aime plus qu'un frère. Mais ce n'est pas bien, je n'ai pas le droit. Alors, moi aussi j'ai pris mes distances avec toi pour que tu ne t'en rendes pas compte, mais ça aussi je n'y suis pas arrivée. Tu es trop important pour moi. Mais dans tout ça, ce qui m'a fait le plus de mal c'est que toi tu es pris tes distances avec moi alors que je ne sais pas pourquoi .~ Voilà je lui ai tout avoué, je n'aurais pas dû lui dire que je l'aime.

.
Je lève la tête vers son visage et je vois qu'il est choqué par mes paroles. Je tente de me défaire de son emprise, mais je n'y arrive pas, il me sert trop, pas au point de m'étouffer mais beaucoup.
.
~ Je...désolée, je n'aurais pas dû te dire ça, c'est insensé. Désolée. Pour ne plus t'embêter je vais retourner vivre chez papa et maman. ~ Je n'en ai pas envie mais c'est mieux pour moi et pour lui. ~ NON, je n'ai pas envie, j'ai besoin de toi .~ Vraiment ? ~ Je suis désolé si j'ai été moins présent pour toi, mais il y avait une raison. ~ C'est quoi, dit le moi. ~ Alors, je vais me rattraper en tant que vrai grand-frère, je te le promet. ~ Seulement en tant que frère, je savais bien qu'il ne partageait pas, mes sentiments, c'était évident. ~ Mais si tu le permets, aussi en tant qu'autre chose. ~ Hein comment ça ? Que veut-il dire.
.
Du bout de son index, il me releva le menton jusqu'à ce que nos yeux se croisent. Nous nous regardons quelques secondes puis je sentis ses lèvres douces contre les miennes. Dites-moi que je rêve ! Hiroto est en train de m'embrasser. Alors, lui aussi il partage mes sentiments ? Pour mieux apprécier ce baiser, je ferme à mon tour les yeux. C'est comme si j'étais dans un rêve où l'impossible est possible. Je ne pensais pas qu'il m'aime aussi. Au bout d'un moment, il sépara nos lèvres. J'ai les joues toutes rouges, mais lui aussi. ~ Nous n'avons pas le droit de faire ça, Hiroto ...~ Même si j'en ai très envie. ~ Je sais, mais personne ne le saura. ~ Il pose son front contre le mien et me murmure un ~ Je t'aime .~ J'ai cru que mon coeur allait explosé. ~ Moi aussi je t'aime .~ Il me sourit et repose juste en surface ses lèvres sur les miennes. ~ Je voudrais qu'on soit tous les deux, attend moi là. ~ Il se leva puis parti de ma chambre. J'ai peur qu'il ne tienne pas sa parole et qu'il ne revienne pas. De plus là, il vient de m'avouer qu'il m'aime aussi. Mais je ne peux pas m'empêcher d'imaginer qu'il m'abandonne. Les larmes me reviennent et je m'allonge de nouveau sur le ventre.
.
Quelques minutes plus tard je sentis une main sur mon épaule, je me retourne. C'est Hiroto, il a tenu sa promesse. Je crois qu'il est allé voir ses potes pour leur dire de rentrer chez eux. Je me jette dans ses bras et lui me rassure avec des mots doux. ~ Ne pleures plus mon c½ur, je suis là et je resterais avec toi pour toujours. ~ mes larmes s'arrêtèrent ~ C'est vrai ? ~ Que va-t-il dire ? ~ Oui ça aussi je te le promets. ~ murmure-t-il. Je lui souris et pose mes lèvres sur celle de mon ainé. D'un coup je sentis sa langue caressée mes lèvres. Je sais ce qu'il veut faire alors j'entrouvris ma bouche et nos langues se touchèrent pour entamer un baiser plus intense. Il nous fit basculer sur le lit je me retrouve sur lui, toujours en train de nous embrasser.
.
Nous sommes restés toute la nuit sur mon lit l'un contre l'autre à nous embrasser, nous câliner, mais nous avons aussi parlé. Il m'a expliqué pourquoi il avait été distant avec moi. En faite, lui aussi est tombé amoureux de moi depuis un moment. Il ne voulait pas me faire peur étant donné que je suis sa petite s½ur alors il avait tout gardé pour lui. Finalement nous avons fini par nous endormir l'un contre l'autre avec un grand sourire aux lèvres.
.
Au petit matin, je me réveille doucement je tourne la tête pour chercher Hiroto, mais il n'est pas dans la chambre. Je m'assis en vitesse sur le lit. Alors, il est parti. Je le savais que ça ne pouvait pas durer. J'ai peut-être parlée un peu trop tôt. Il entra dans ma chambre uniquement vêtu d'un pas de pyjama gris foncé et un plateau, qui me semble bien garni, dans une de ses mains. Aussitôt, il me sourit.
~ J'espère que je ne t'ai pas réveillée, souffle-t-il alors que je lui réponds d'un signe de négation de la tête. Bien. Il me sourit de nouveau, referme la porte avec son pied et vient vers le lit. Je commençais à avoir faim alors pour ne pas manger séparément, comme d'habitude, je nous ai préparé tout ça. ~
;
Il s'assoit, alors qu'il pose le plateau repas entre nous deux. Il y a de tout ; tartines beurrée, confiture, jus de fruit, cacao, biscottes. À croire qu'il est arrivé à vider les placards pour ce plateau. Je ne peux m'empêcher de sourire, éloignant ce plateau pour me diriger directement dans ses bras, lui murmurant une flopée de « merci » et de « je t'aime » .

~ Je te promets de rester avec toi, de t'écouter quand tu auras envie de parler, de te consoler quand tu ne seras pas bien, tout ce que fait un grand-frère, mais aussi un petit ami. ~ Je souris en entendant ces derniers mots. Il s'approcha et m'embrassa passionnément mais amoureusement. Nous savons tous les deux l'inceste est formellement interdit, mais personne ne peut empêcher deux êtres de s'aimer même s'ils font partie de la même famille.
;
;
Fin de cet OS .
Comment le trouvez-vous ?
Moi je suis assez contente du résultat
J'ai passé une grande partie de mon après-midi a l'écrire.
J'ai corrigé les fautes d'orthographe enfin ce que je pouvais.
 

Tags : Un Amour Interdit